Recette du salame portugais

Qu’est-ce que c’est le salame ?

Beaucoup connaissent et sont fans des fameux « Pasteis de nata » mais moi le gâteau portugais qui a marqué mon enfance (et vous comprendrez pourquoi) c’est le salame au chocolat.

C’est un dessert portugais (et italien aussi je viens de l’apprendre en rédigeant cet article) composé majoritairement de chocolat et de biscuits. Son nom salame est dû à son apparence qui se rapproche du salami. Petite particularité : c’est le gâteau idéal si vous n’avez pas de four ou micro-onde à disposition, ou si vous avez toujours peur de vous louper dans la cuisson de vos gâteaux 🙂

Ingrédients

  • 2 paquets de gâteaux de la marque « Maria »
  • 3 oeufs
  • 100g de chocolat en poudre
  • 2 cuillère à soupe de sucre
  • 100g de beurre
photo ingrédients salame

Préparation

La 1ère étape : Casser les biscuits Maria. Oui, les 2 paquets. Il ne faut pas que les plus gros morceaux face plus d’1 cm de diamètre. Vous pouvez vous aider d’un mixeur où les briser avec des ustensiles et un bol comme nous faisait faire ma mère pour nous occuper longuement quand nous étions petits…

La 2e étape : Mélanger dans un autre bol les oeufs, le beurre, le sucre et le chocolat. Puis une fois le mélange terminé, ajouter les biscuits brisés

photo étape 2 salame
photo mélange salame

La 3e étape : Verser sur du papier alu (environ 30 à 40 cm) et modeler en faisant rouler le salame en s’aidant du papier.

photo dépôt salame sur l'aluminium

La 4e étape : Le faire congeler au moins 12h.

Un gâteau facile à faire

C’est THE gâteau que l’on faisait avec ma mère dès qu’il y avait des évènements à l’école et les professeurs demandaient à ce que les parents viennent avec des gâteaux. J’avais cette petite fierté de ramener ce petit gâteau rigolo. En plus, je me souviens m’être donné beaucoup de mal à le faire, et oui les brisures de biscuits ont bien marqué mon enfance… P

Pour la petite anecdote, je devais avoir 9 ans, je me souviens m’être endormie en brisant ces biscuits un soir où nous avions préparé ce gâteau à la dernière minute avec ma mère.

Que de souvenirs 🙂 Un gâteau que je préfère d’ailleurs manger fait maison que de l’acheter dans les cafétérias au Portugal.

Et vous ? Vous connaissiez ce gâteau ? Si cette recette vous a donné envie de le faire vous-même envoyez moi les photos de vos œuvres sur les réseaux sociaux !

Un an après mon défi personnel sur la cuisine

Il y a un an, je vous racontais mon rapport avec la cuisine en générale. Pour résumé, je vous expliquais que je savais cuisiner mais je n’aimais pas tout simplement. Sauf que j’ai eu envie de faire un effort, surtout pour ma santé, et j’avais besoin de prendre de nouvelles habitudes. Je m’étais alors lancée un défi personnel : chaque semaine je faisais au moins un nouveau plat. Peu importe la difficulté, ça pouvait être tout simplement un guacamole ou bien une nouvelle recette de gâteaux ou un plat mijoté. Qu’en est-il un an après ? En savoir plus

Quoi de neuf au ciné ? #2

J’ai l’impression que cela fait des lustres que je n’étais pas allée au cinéma. Il y a tellement de films que je voulais voir mais je ne trouvais pas le temps. Ce n’était pas une bonne période au boulot, j’avais l’impression d’être un peu sous l’eau. Maintenant que tout s’est calmé j’ai pu enfin faire ma petite liste de films à voir. Et la première dans la liste inscrite était « Your name ».

En savoir plus

Mon amour pour La Roche Posay

A seulement 3 mois, mes parents ont découvert que j’avais une peau atopique (peau très sèche et réactive à la moindre agression extérieur). Depuis toute petite j’ai eu énormément de traitement dermatologique, j’ai d’ailleurs été très complexée par cela étant enfant. J’avais des plaques d’eczéma sur le visage, sur le corps, j’étais gênée des démangeaisons et des tiraillements au quotidien. En savoir plus

Mon absence

J’ai beaucoup hésité à écrire cet article. Est-ce que mon absence va vraiment intéresser quelqu’un ? Haha. Ai-je vraiment besoin de me justifier ?

Et puis, après réflexion, c’est moi qui décide. Que cet article sorte ou non, le simple fait de reprendre l’écriture me fait du bien. Tapoter les touches du clavier, sans m’arrêter, sans forcément réfléchir et écrire ce que je veux et ce que je pense. C’est ça les joies d’un blog. On est libre. En savoir plus

Praesent libero dictum elit. Donec ut Praesent