12 moyens d’apprendre une langue

C’est un article que je voulais écrire depuis très longtemps, pour ne pas dire des années… Cette phrase : « écrire un article sur les langues » était écrite sur plusieurs listes « To Do », dans plusieurs cahiers différents. Mais le blog ne revenait toujours pas Hahaha. Vous voyez il ne faut jamais perdre espoir 🙂

Tout comme l’apprentissage d’une langue 😉 Je suis ravie de pouvoir enfin vous partager ces 12 moyens pour apprendre une nouvelle langue. Aujourd’hui je comprends, je lis, j’écris et je parle 5 langues. Je parle le français, le portugais, l’anglais, l’espagnol et le coréen. A différent niveau certes, mais ces langues je les ai apprises, pratiqué de différentes manières. Pour certains, 5 langues ça peut paraître complètement fou (ou pas !), mais si vous avez vraiment la volonté, un peu de temps (surtout au début) et essayez certaines astuces (ou bien toutes si vous êtes des vrais :p) que je vais vous présenter ci-dessous, c’est carrément possible.

Je me considère chanceuse car j’ai eu certaines facilités dès mon plus jeune âge. Les premières années de ma vie on me parlait en portugais et quand je suis entrée en maternelle j’ai commencé à parler français. Mais garder la langue portugaise n’a pas été si simple car mes parents ne parlaient pratiquement plus portugais à la maison au fur et à mesure des années, il fallait que je le travaille et pratique par d’autres moyens. Pour les autres langues, il y a eu des périodes d’apprentissage plus compliqué que d’autres. Certaines langues ont les mêmes bases, structures de phrases cela facilite l’apprentissage quand on maîtrise une langue qui s’en rapproche, comme l’espagnol avec le portugais. Mais, malgré toutes ces facilités, j’ai tout de même eu l’expérience d’apprendre une langue à partir de zéro : le coréen. Je partais de rien, c’est un véritable défi ! Et j’ai trouvé le parcours très intéressant et enrichissant. Je ne vous en dis pas plus, ça se découlera sur les différents points en-dessous.

1. Prendre des cours

Vous devez vous dire : « euhhh….elle est sérieuse là ? Tu vas rien nous apprendre cocotte dans cet article ». En fait je voudrais préciser à quel point les cours de langues sont importants, on peut effectivement l’apprendre de manière auto-didacte mais je préconise d’être suivi par un professeur au début, pour ma part j’ai suivi des cours pour les 5 langues que je pratique. Cela m’a été très bénéfique notamment pour le coréen que je commençais de zéro. Beaucoup de structures proposent des cours de langues et pour certains ils sont très accessibles. En dehors des cours proposés par l’éducation nationale dans un cursus scolaire (français, anglais, et espagnol pour moi), ma mère m’avait inscrite dès mes 6 ans à des cours d’anglais et de portugais. Je m’y rendais tous les mercredis…à partir du CP jusqu’au collège. A l’époque je détestais tellement y aller… et aujourd’hui je me dis : wow merci maman ! Car cela m’a donné une confiance incroyable sur l’apprentissage des langues à l’école. Concernant les cours de coréen,  j’en ai suivi pendant 1 an au Centre Culturel Coréen. Cette année de cours m’a permis de connaître l’alphabet (le hangeul), d’apprendre les bases de cette langue et les prononciations, parfois il m’arrive de regretter de ne pas avoir continuer car les cours donne aussi une certaines discipline, une régularité dans l’apprentissage. Suivre un cours avec un professeur et souvent avec d’autres camarade, on s’engage et on acquiert forcément une discipline, et c’est important pour les débuts.

Interrogez les associations de votre commune ou département ou région, on peut vraiment être surpris sur le nombre d’associations existantes sur les langues, certaines proposent des cours à des prix vraiment très accessibles, contrairement à des instituts privées.

Les cours que j’ai suivi en dehors de ma scolarité : cours d’anglais pour enfants (organisé par la mairie, je n’ai malheureusement pas le prix c’était il y a bien trop longtemps…), cours de portugais (association portugaise de ma ville, pas de prix non plus) et cours de coréen (Centre Culturel Coréen c’était environ 20€ le trimestre en 2011)

Si vous avez un certains budget, il y a énormément d’instituts privées qui propose des cours à l’année avec différents niveaux, certains proposent aussi des programmes spécifiques, des voyages linguistiques.  (Je pense à des instituts comme EF etc…)

2. Suivre en plus des cours en ligne (sites ou applications)

Si les cours en physique sont trop contraignants pour vous (pas forcément les moyens, pas le temps, pas de cours près de chez vous…), il existe énormément de supports ludiques pour apprendre une langue. Il en existe pour beaucoup de langues, pour ma part je cherchais des cours en ligne pour apprendre le coréen après avoir suivi les cours au Centre Culturel Coréen car les horaires ne me convenaient plus. J’ai découvert « Talk to me in korean« , j’ai regardé leur vidéo Youtube, j’ai acheté leurs livres, écouté leurs podcasts. Personnellement ça m’a aidé quelques mois, puis je lâchais, puis je reprenais 6 mois après. Mais j’ai tout de même appris beaucoup de choses, je pense que ça peut aider beaucoup de personnes.

En fonction de la langue que vous étudiez, recherchez bien sur google, réseaux sociaux, Youtube et les blogs parfois les mêmes sites d’apprentissage ressortent et sont chaudement recommandés, il faut tester et voir si ça vous correspond.

3. Regarder des films en version Original sous-titré français (ou non pour les plus avancés !)

La base ! Entendre constamment la langue que vous apprenez sur une longue durée (films, séries, ou dessins-animés) permet d’habituer l’oreille et de vous habituer au rythme. Cela m’a aidé pour toutes les langues. Aujourd’hui avec Youtube, Netflix et d’autres plateformes streaming vous pouvez facilement accéder à ce contenu. N’hésitez pas aussi sur vos DVDs ou Bluray de sélectionner VO et sous-titré français (ou VO aussi, c’est intéressant si vous êtes quelqu’un de visuel, ça vous permet de faire l’association avec ce que vous entendez).

Pour ma part, j’avais des difficultés à trouver des films portugais sur internet, puis j’ai finalement trouver mon bonheur sur Youtube avec des vidéos podcasts, des vidéos lifestyle beauté par des youtubeuses portugaises, ça m’a permis d’écouter un langage avec un ton un peu plus moderne.

Le passage où on regarde les vidéos complètement en VO et sans sous-titre est difficile, mais il faut se forcer. Au début, on coupe de tout en temps la vidéo et on a une page google trad (ou wordreference) à côté en cas de mot qui revient souvent et qu’on commence à être largué, mais ça dure que quelque temps et naturellement vous prendrez l’habitude de regarder sans sous-titre.

4. Ecouter de la musique

Entendre un langage sur toutes les formes ça aide aussi : musique lente => prononciation lente, musique rapide => prononciation rapide. ça aide aussi pour la mémorisation des mots. Dans les cours, on nous apprend souvent des chansons pour cette raison. Autant le faire avec une chanson où la thématique qui vous parle plus 🙂

Si vous n’en connaissez pas forcément, spotify propose des top 50 par pays, vous découvrirez une tonne d’artistes avec des styles de musiques différentes, pareil pour Youtube, ils ont un algorithme de recommandation assez puissant.

5. Livre des livres

Pour ma part, je n’ai lu qu’un livre en anglais c’était Harry Potter, et cela m’a pas mal aidé. C’est l’exercice avec lequel je suis le moins à l’aise, car je ne suis pas une personne qui lit beaucoup, même des livres français. Mais c’est quand même important de le citer car cela peut aider des personnes plus à l’aise par ce moyen. J’ai l’intention de me lancer sur la lecture portugaise également pour gagner en vocabulaire. Pourquoi pas commencer avec Harry Potter en portugais.

6. Suivre des Youtubeurs

Je l’ai déjà cité sur le point concernant les films, vidéos mais suivre des Youtubeurs francophones, anglophones, lusophones, hispanophones et coréanophones, c’est hyper intéressant, contrairement aux films ça nous rapproche pas mal de la réalité. Certaines chaînes Youtube sont des mines d’or car c’est un partage d’une nouvelle culture. Je suis énormément de chaîne Youtube de personnes qui s’étaient installés en Corée du Sud, pour pouvoir suivre leur quotidien, suivre leur adaptation à la vie coréenne, leur apprentissage de la langue. Je me suis vu aussi regarder d’autres chaînes concernant d’autres pays, d’autres cultures. La culture peut avoir un impact sur la langue, par exemple en Corée il y a cette notion de respect des aînés qui est très importante et qui est également exprimé à travers leurs langues car les tournures de phrases vont être différentes, vont s’écrire différemment, ils vont appeler la personne différemment. Toutes ces notions sont plus facile à comprendre et à intégrer quand ce sont des personnes qui l’expliquent et le vivent au quotidien.

7. Faire régulièrement des exercices

La pratique, encore et toujours…Que ce soit des livres d’exercices qu’on peut trouver en grande surfaces ou sur des sites tels que fnac, amazon etc… Vous avez aussi des applications sympa tel que Duolinguo qui vous permettent de vous exercer sur plusieurs domaines (grammaire, orthographe, vocabulaire). Elle permet de travailler sur 2 langues en même temps, l’application propose des exercices avec des corrections (souvent par des contributions d’utilisateurs de la plateforme). Pour ma part, j’avais étudié l’anglais et le coréen, et sincèrement j’ai appris pas mal de choses. La gamification de l’apprentissage nous pousse un peu à nous dépasser, souvent quand on a des erreurs sur la phrase il faut recommencer sinon on ne passe pas au niveau suivant. Et mine de rien, ça aide car à force de réécrire on acquiert des automatismes et on fait moins d’erreur.

8. Trouver des personnes avec qui échanger en ligne

En 2009, je m’étais inscrite sur un site qui s’appelait interpals. Je cherchais juste des gens vivant dans d’autres pays et échanger uniquement en anglais ou portugais ou coréen. Des sites dont le but est uniquement de pouvoir apprendre et pratiquer une langue. Lorsqu’on créait son profil, on indiquait les langues que l’on parlait en indiquant son niveau et les langues que l’on souhaitait apprendre. On est loin ici des sites de rencontres !

Grâce à ce site, j’ai rencontré des amis, que je n’ai jamais vu en vrai d’ailleurs mais j’ai toujours espoir de les voir un jour si je me rends au Canada, ou bien à Singapour ou encore Hawaï. Nous avions échangé longuement sur le site, durant plusieurs semaines voir des mois, puis nous nous sommes suivi naturellement sur les réseaux sociaux et pour certains beaucoup de sessions Skype ont suivi. Grâce à eux mon anglais a évolué, j’ai pu aussi l’utiliser de manière plus naturelle. Je me souviens de mes premiers Skype entièrement en anglais, j’avais 21 ans les seules fois où j’avais parlé anglais c’était en cours quand la prof m’interrogeait. Et là j’avais face à moi une personne avec qui je devais tenir une conversation, les premiers skype étaient compliqués mais j’ai eu de la chance de tomber sur des personnes hyper patientes et bienveillantes. En échange, je leur apprenais un peu le français 🙂 Soyoung Alice, Chris, Amelia si vous passez par là ! Thank you <3

Une autre application qui m’a beaucoup aidé pour le coréen : HelloTalk

J’y ai rencontré aussi un très bon ami avec qui j’ai beaucoup progressé car nous nous écrivions uniquement en coréen. Dahn si tu passes par là ! Merci 😀

9. Trouver des personnes avec qui échanger en vrai

Si vous n’avez pas envie d’écrire, ou si vous avez moyennement confiance en ces sites ou application, vous avez des cafés qui proposent des échanges internationales, pour ma part je suis très timide ce n’est pas ce que je préfère. Mais pour les plus à l’aise c’est aussi un très bon moyen, comme en ligne, de rencontrer des gens et pratiquer. Je n’ai malheureusement pas d’adresse en particulier à proposer, si ça vous parle et connaissez des soirées de ce type, indiquez dans les commentaires les adresses 🙂

10. Donner un cours de français à un étranger

Passez une annonce dans votre ville, dans les associations, sur les groupes facebook ou autres réseaux sociaux, ou bien des écoles pour apprendre le français, beaucoup d’étudiants étrangers sont demandeurs d’échanger. Pour ceux qui ne parlent pas bien le français, vous serez forcé de parler anglais. Vous allez forcément pratiquer votre anglais.

On ne s’en rend pas compte mais souvent les étrangers surtout lorsqu’ils viennent d’arriver en France pour étudier la langue, ils n’osent pas aborder les français, et restent entre leur communauté d’étudiants étrangers et vivent parfois mal leurs expériences en France.

Monsieur avait trouvé par hasard un groupe facebook qui recherchait des bénévoles pour apprendre le français à des coréens, je me suis empressée d’y répondre. J’ai pu aider et échanger avec 4 coréennes, on peut faire vraiment de superbes rencontres <3

11. Passer une certification ou un diplôme

Pratiquer c’est bien, mais c’est important de se donner un objectif pour avancer. Surtout qu’aujourd’hui les langues étrangères sont très bien considérées dans les CVs, il ne faut pas hésiter à valoriser ce que vous avez appris en ayant une certification déterminant votre niveau. Personnellement, j’ai passé le TOEIC il y a 3 ans lorsque j’ai passé mon Master, j’étais obligé de passer cette certification pour valider mon diplôme, mais avec du recul je suis très contente de l’avoir fait car les entreprises m’ont souvent demandé mon score pour déterminer mon niveau d’anglais. Il n’est plus trop valable aujourd’hui, surtout si je n’utilise pas beaucoup l’anglais au travail. Donc je songe aujourd’hui sérieusement à repasser la certification, et dans quelques années j’aimerais valoriser aussi mon apprentissage de la langue coréenne… mais bon chaque chose en son temps 🙂

Renseignez-vous, pour les salariés vous avez des droits CPF, et DIF qui pourront peut-être approfondir un éventuel projet professionnel.

View this post on Instagram

#mosque #Istanbul #Turquie #Turkey

A post shared by Nabrisa Dias (@nabrisa_dias) on

12. Voyagez !

Si vous avez les moyens ou la possibilité d’économiser pour voyager, faites ! Très bon exercice pour interagir au quotidien, s’imprégner de la culture, il n’y rien de mieux !

Apprendre une langue, ce n’est pas toujours complètement acquis. Comme vous le voyez, je suis sans cesse à la recherche de moyens de garder le niveau ou évoluer sur ces différentes langues. J’ai beaucoup parlé de l’anglais et du coréen sur les 12 moyens mais il faut savoir que c’est aussi en voulant me reconnecter avec le portugais et l’espagnol que j’ai perdu ces dernières années. Je me rendais beaucoup moins au Portugal, et je n’avais plus mes parents à la maison au quotidien pour entendre du portugais. Donc tu peux apprendre autant de langues que tu veux mais si tu ne les écoutes plus, ne les pratiques plus, tu peux malheureusement vite les perdre. Ces moyens cités vous permettent de vous stimuler, je ne réinvente pas la poudre, mais c’est ce qui m’a beaucoup aidé, pour d’autres personnes ça sera forcément d’autres choses, c’est juste un partage d’expériences 🙂

Je suis d’ailleurs trèèèèèèèèès curieuse de savoir quelles langues vous parlez ? Comment les avez-vous apprises ? Je suis aussi preneuse de conseils 😀

 

Vous avez aimé cet article ? Aidez-moi à le partager !
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

A propos de l'auteur Voir toutes les publications

nabrisa

Blogueuse depuis 2008 derrière un blog sur la Corée du Sud, je me lance sur Nabrisa Dias pour parler lifestyle

Leave a Reply

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

risus. consequat. Lorem porta. Donec felis commodo Aliquam efficitur. eleifend sed justo